Une semaine à Cuzco : entre Machu Picchu, vallée sacrée et montagne colorée

Dernière et inévitable étape de notre séjour au Pérou, nous voilà à Cuzco pour une semaine.

Après un court vol de 50 minutes depuis Arequipa, il est temps pour nous de découvrir la capitale Inca et tout ce que sa région a à nous offrir.

Où loger à Cuzco ?

Il existe plusieurs quartiers à Cuzco où il est possible de séjourner en étant près de tout.

Le Centre Historique est assez animé, avec souvent beaucoup de bruit et de représentations le soir, ce qui en fait le quartier idéal pour sortir mais certainement un peu moins pour dormir, ou du moins pas dans les rues principales.

Juste à côté, San Blas est le quartier des artistes. Avec pleins de restaurants et de jolies ruelles en hauteur, c’est un endroit plein de charme et bien situé où trouver un hôtel.

Pour notre part, nous avons jeté notre dévolu sur l’auberge Chelito’s Backpacker. Située à 10-15 minutes à pied de la Plaza de Armas, nous avons vraiment adoré y loger.

En plus d’avoir un extérieur absolument charmant et des chambres propres et confortables, nous y avons rencontré l’hôte la plus attachante depuis le début de nos voyages !

Il y a des personnes comme ça qui marquent nos esprits. Elle nous a même offert un petit cadeau de départ…

Une ville pleine de vie

Nous n’avons pas spécialement cherché à visiter des endroits particuliers de Cuzco, nous nous sommes seulement baladés à l’aveugle et tout ce qu’on peut dire c’est que cette ancienne capitale a un charme fou.

L’architecture de ses églises, ses bâtiments, ses arcades et ses balcons est très typique et fait ressortir exactement ce à quoi on s’attend quand on imagine visiter le Pérou.

Il se dégage de Cuzco une atmosphère spéciale, que l’on ne retrouve pas dans les autres villes que l’on a pu visiter dans le pays.

Ici des femmes en habit traditionnel sont assises à chaque coin de rue accompagnées de petites chèvres ou de bébés lamas, prêtes à se faire photographier contre 1 sole.

On se fait accoster à tout va par des cireurs de chaussures, des vendeurs de peintures (qui apparemment cachent entre leurs sois disant oeuvres de la drogue à vendre aux touristes), des organisateurs d’excursions et des marchands de confections artisanales.

Si bien que notre jeu préféré était de parier sur le nombre de « no gracias » que nous allions dire en descendant la rue.

Le matin il y fait très chaud, et à partir du début d’après-midi l’air se rafraîchit, l’orage gronde et le ciel devient menaçant tandis que quelques gouttes tombent sur les passants.

À la tombée de la nuit, la ville ne s’endort pas.

Des chanteurs improvisent dans la rue tandis que les marchands continuent coûte que coûte à essayer de convaincre les touristes qui, eux, cherchent une place sympa où manger et boire un coup.

Où manger à Cuzco ?

Que tu cherches à manger plutôt local, européen ou à varier les plaisirs, tu n’auras aucun mal à trouver de quoi ravir tes papilles !

Le Mercado Central

Pour déguster un plat typique cuisiné devant toi, c’est l’endroit le plus recommandé. Tu pourras voir par toi même ce qui te tente et manger pour 5 soles seulement.

Runasimi

Ce restaurant gastronomique typique propose un menu à 25 soles composé de deux plats.
Nous avons adoré y découvrir de nouvelles saveurs douces et délicieuses !
Un vrai régal, et une très bonne surprise.

Macchiato Cafe

Nous avons mangé à plusieurs reprises dans cet établissement qui propose aussi bien des burgers, des sandwichs, des salades et des pâtes que des pancakes et de délicieuses limonades.

La qualité et le service sont excellents, et la famille qui tient le restaurant est très accueillante.

Uchu Peruvian Steakhouse

Un peu fancy et donc plus cher que la moyenne en ville, c’est cependant un incontournable pour manger de la viande.

Les morceaux sont servis sur des pierres encore chaudes, accompagnés de différentes sauces maison et d’une salade excellente ainsi que de frites, patate douce ou purée.

Nous nous y sommes régalés ! Et pour ceux que ça intéresse, l’alpaga c’est vraiment excellent !

Oni Sushi and Bowl Bar

On change de registre et on passe du côté de la nourriture japonaise ! Et oui, après 1 mois en Amérique du Sud les makis nous manquaient cruellement et on a cherché ce qui pouvait soulager nos envies !

Alors certes l’offre n’est pas la même qu’en France mais c’est tout de même excellent.

Jack’s Cafe

Nous n’y sommes passés que pour manger un bon gâteau au chocolat mais l’endroit est connu pour faire de très bons brunchs jusqu’à 11h du matin ! Alors à vos fourchettes !

La vallée sacrée

Berceau de la civilisation Inca, la vallée sacrée regorge d’histoire et d’incroyables endroits à découvrir.

Comment y accéder ?

Il est possible de s’y balader seul, mais pour apprendre le maximum de choses et comprendre où tu mets les pieds, il est recommandé de partir avec un guide. Toutes les agences proposent des tours organisés.

Si tu décides de t’y rendre par tes propres moyens, il faudra prendre des collectivos. Nous te conseillons alors de prévoir au moins 2 jours car les trajets peuvent être rallongés.

Notre parcours

Nous avons décidé de visiter une partie en bus avec un guide sur une journée (Ollantaytambo, Pisac et Chinchero), et une autre partie en quad sur une demi-journée.

En règle générale, c’est le combo Moray / Maras qui est proposé en quad.

Nous avons beaucoup aimé déambuler à travers les ruines et apprendre des tas de choses sur la civilisation Inca : leurs cultes au soleil et leurs croyances faces à la réincarnation, leurs méthodes d’agriculture, leurs moyens de déplacement et l’existence de leurs classes sociales.

Nous avons également fait un stop afin de découvrir comment les femmes tissent toute sorte de vêtements et d’accessoires à base de laine d’alpaga, ainsi que les différentes sources de pigmentation.

Fun fact : si comme le nôtre, votre guide vous dit tout le temps « Haku Haku », sachez que ça signifie « Allons-y » en Inca !

Combien ça coûte ?

Les excursions : 65 soles par personne pour la journée en bus avec déjeuner compris et 120 soles pour deux pour la demi-journée en quad.

L’entrée aux sites : le billet touristique partiel coûte 70 soles et te permettra de visiter les 4 sites les plus connus de la vallée qui sont Pisac, Ollantaytambo, Chinchero et Moray.
Tu pourras également voir les Salines de Maras pour 10 soles supplémentaires.

La Rainbow Mountain

Qui n’a jamais vu une photo de la montagne Vinicunca, connue pour ses couleurs naturelles hors normes ?

Bien sûr, nous avons voulu aller voir ça de plus près, bien que ça implique encore un réveil (très) matinal

Située à plus de 5000m d’altitude, il faut être un minimum acclimaté avant de penser monter là-haut. Alors reste un peu à Cuzco, balade toi tranquillement en altitude et prévois de prendre dans ton sac des feuilles de coca à mâcher pour mieux supporter la montée !

Comment y accéder ?

Le départ se fait aux alentours de 4h du matin. Le bus vient te chercher à ton hôtel et roule environ 2 heures avant de s’arrêter dans un petit restaurant local pour avaler un petit-déjeuner. Ensuite il reste 1h de route avant d’atteindre le début de la randonnée.

La randonnée

Le chemin fait 4 kilomètres dont la moitié est assez plate tandis que la suite est plus dure et grimpe assez fort.

La difficulté de l’effort dépend en partie de la condition physique, mais surtout de l’acclimatation à l’altitude.

Il est possible de prendre un cheval pour monter et descendre mais seulement jusqu’à un certain point. La dernière pente qui est la plus abrupte doit se faire obligatoirement à pied.

Notre expérience

Nous avions entendu que c’était très difficile et appréhendions cette randonnée.

Finalement nous l’avons très bien vécue. Nous sommes partis avec un couple d’amis espagnol rencontré au Pérou. Nous avons fini le sentier en 1h30 en grimpant à notre rythme et de plus en plus lentement avec la diminution de l’oxygène mais nous n’avons éprouvé aucune difficulté particulière.

Nous avons vu cependant de nombreuses personnes lutter jusqu’au bout et subir cette randonnée…

Une fois en haut, l’oxygène est présent à 45% seulement et le vent froid nous surprend.

Nos doigts gèlent dès que nous retirons nos gants pour prendre une photo mais le spectacle est saisissant et nous sommes émus devant la grandeur de la nature.

Les montagnes autour revêtent des couleurs inhabituelles et on peut apercevoir des glaciers qui percent les nuages.

En haut, quelques stands proposent un maté chaud, des barres de chocolat ou un chicharron d’alpaga. On reste une petite heure à admirer les montagnes environnantes.

Sur le chemin du retour, on croise des troupeaux entiers de lamas qui gambadent joyeusement dans les grandes étendues.

Nous avons absolument adoré cette expérience bien que nous n’étions pas si motivés quand le réveil a sonné et que nous étions malades à ce moment-là.

Combien ça coûte ?

L’excursion : nous avons payé 60 soles chacun pour le tour qui comprend le petit déjeuner, le déjeuner, le bus AR et le prêt de bâtons de randonnée.

Les chevaux : c’est 70 soles l’aller et 90 soles l’aller-retour, mais si tu commences à monter à pied et que tu fatigues ce sera de moins en moins cher d’en attraper un en cours de route.

Le Machu Picchu

Ce site Inca est certainement l’endroit le plus attendu de tout voyage au Pérou, et pour cause ! Ce n’est pas pour rien qu’il est une des 7 Merveilles du Monde.

Cerise sur le gâteau, c’est ainsi que nous avons fini notre séjour au Pérou. Et nous n’avons pas été déçus.

Comment s’y rendre ?

Il existe de nombreuses manières de se rendre au Machu Picchu, qui se situe beaucoup plus loin de la ville de Cuzco que ce que l’on pensait !

À pied

Pour les plus courageux qui ont le temps, plusieurs treks permettent de marcher jusqu’au site, généralement en 4 ou 5 jours. Les plus connus sont l’Inca Trail et le Salkantay.

Le premier coûte très cher, environ 500 euros, et doit se faire avec une agence.

Le second est plus accessible et est faisable avec agence ou en autonomie mais il faut être bien préparé et avoir le matériel nécessaire pour camper.

En bus

Il est également possible de prendre le bus. C’est ce qui revient le moins cher mais le trajet est long et il faut prévoir l’AR sur 3 jours : 1 jour aller, 1 jour pour la visite et 1 jour retour.

En train

Fatigués après 1 mois à vagabonder, nous avons préféré le train au bus.

La compagnie qui opère ce trajet est Peru Rail. La durée est de 3h30 et le train part de Poroy (20 minutes en voiture de Cuzco) et arrive à Aguas Calientes (point de départ pour le Machu Picchu).

Il est également possible de prendre le train depuis Ollantaytambo qui est sur la route.

En prenant le train AR, nous avons pu nous rendre au Machu Picchu sur la journée.

Alors certes ça fait beaucoup de trajet en une journée mais nous préférions cela que laisser trainer la fatigue sur plusieurs jours.

Une fois à Aguas Calientes, il est possible de monter à pied (environ 2h30) mais le chemin est poussiéreux et n’offre aucune vue spéciale.

Un bus part également toutes les 10 minutes dans un sens comme dans l’autre.

Quel billet prendre ?

Nous avons pris le billet basique pour visiter le site du Machu Picchu. Nous avons eu accès au point de vue mais également aux ruines de la cité qui sont impressionnantes.

Il est également possible de monter au sommet de la montagne Huayna Picchu mais le coût est plus élevé il faut arriver très tôt. Attention, les disponibilités sont très limitées pour ce billet !

En choisissant ton billet sur internet, tu dois sélectionner un horaire. Beaucoup conseillent de venir à 6h pour le lever de soleil, cependant il y a du monde.

Si comme nous tu viens en train, alors 10h est l’horaire parfait. Nous avons pu nous y rendre directement en arrivant et il n’y avait vraiment pas grand monde !

Notre expérience

Nous avons adoré visiter le Machu Picchu. Nous avions quelques appréhensions quant au monde sur le site, mais nous avons été agréablement surpris !

Les jauges ont été limitées à cause du covid et c’est une chance de pouvoir découvrir cette cité sans se marcher sur les pieds…

Le point de vue sur les ruines en contrebas est aussi beau que ce qu’on avait pu imaginer, et la verdure autour fait tout le charme du site.

Bref, nous avons vu notre première merveille du monde !

Combien ça coûte ?

Le train : environ 100 euros AR
L’entrée au Machu Picchu : pour le ticket basique 158 soles, plus si c’est un ticket combiné avec la montagne Huayna Picchu
Le bus : environ 30 euros AR

Et oui, ça fait exploser le budget, mais qui ferait sauter cette étape…

Découvre notre vidéo YouTube !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s